KoatchimieKoatchimie

 la protection du bois depuis plus de 35 ans
Site dédié aux professionnels
> > Les insectes

Les insectes

Les insectes à Larves Xylophages

LE CAPRICORNE (Hylotrupes bajulus)

insecte-capricorneBois attaqués :

  • Partie aubieuse des résineux.

Aspect des dégâts :

  • Galeries parallèles au fil du bois contenant de la farine de bois.
  • Trous de sortie de forme ovale de 5 à 10 mm.

Morphologie :

  • Larve :
    • 20 à 25 mm de couleur blanc-ivoire (cycle larvaire de 3 à 5 ans).
  • Insecte :
    • 10 à 20 mm de couleur brun foncé.
    • Durée de vie de 2 à 3 semaines.
    • Ponte de 40 à 100 oeufs.

LA VRILLETTE (Anobium punctatum, Xestobium rufovillosum)

Bois attaqués :

  • Bois d’oeuvre (résineux et feuillus) souvent infesté par un champignon de pourriture.

Aspect des dégâts :

  • Galeries orientées dans le sens du fil du bois.
  • Trous de sortie circulaires de 1 à 3 mm (4 mm pour la grosse vrillette).

Morphologie :

  • Petite vrillette :
    • Larve
      • Arquée de 5 à 7 mm de couleur blanchâtre.
      • Cycle larvaire de 1 à 4 ans.
    • Adulte
      • De 2,5 mm à 5 mm de couleur brun foncé.
      • Durée de vie de 3 à 4 semaines.
      • Ponte de 20 à 30 oeufs.
  • Grosse vrillette :
    • Larve
      • Arquée de couleur blanchâtre de 6 à 11 mm,
      • Dotée d ’une pilosité abondante.
      • Cycle larvaire de 1 à 10 ans suivant le degré d’attaque fongique du bois.
    • Adulte
      • De 5 à 7 mm.
      • Le corps est de couleur brun foncé parsemé de touffes de poils jaunes.
      • Durée de vie d’environ 9 semaines.
      • Ponte de 100 oeufs.

LE LYCTUS (lyctus linearis ou brunneus)

Bois attaqués :

  • Feuillus (même les essences tropicales).

Aspect des dégâts :

  • Galeries très nombreuses obstruées de sciure.
  • Trous de sortie circulaires de 1 à 2 mm.

Morphologie :

  • Larve :
    • 5 à 7 mm de couleur blanchâtre (cycle larvaire de 8 à 12 mois).
  • Insecte :
    • 3 à 6 mm de couleur brun-roux.
    • Durée de vie de 2 à 6 semaines.
    • Ponte d’une vingtaine d’ oeufs.

Les insectes nidificateurs

ABEILLE CHARPENTIERE (Xylocopa violacea)

Hyménoptère xylocopidée

Bois attaqués

  •    essences tendres (feuillus et résineux)

Aspect des dégâts

  •   galeries de diamètres de 10 à 15 mm jusqu’à 45 cm de longueur
  •   copeaux rejetés à l’extérieur du bois

Morphologie

  •   aspect : ressemble à un gros bourdon
  •   couleur : corps noir avec des ailes à reflets violets
  •   longueur : 20 à 25 mm

FOURMIS (Hyménoptère formicidae)

Bois attaqués

Tous, mais de préférence dans les bois déjà altérés par les champignons lignivores

Aspect des dégâts

  • Galeries : grandes cavités aux parois nettes et lisses sans vermoulure
  • Présence de copeaux et de débris d’insectes rejetés à l’extérieur du bois

Morphologie

  • Différente selon les espèces
  • Camponotus herculeanus : 7 à 14 mm de long de couleur brun rouge
  • Lasius niger : 2 à 4 mm de long de couleur brune
  • Lasius fuliginosus : 3 à 5 mm de long de couleur noire (brillante)

Le traitement contre les insectes à larves xylophages

Chaque situation nécessite un traitement adapté.Cependant, ces traitements sont complexes et réservés à des entreprises spécialisées dans ce domaine.

LES TRAVAUX :

LES PHASES PRÉPARATOIRES

  • Sondage de tous les bois : L’entreprise doit mécaniquement sonder tous les bois afin de détecter les zones infestées par les insectes.
  • Bûchage des parties infestées :L’entreprise doit obligatoirement bûcher toutes les parties où une infestation a été localisée afin d’éliminer les parties vermoulues et mettre à nu le bois sain.
  • A la suite du bûchage, l’entreprise signale les bois dont la résistance mécanique nécessite le passage d’un homme de l’Art.
  • Brossage et dépoussiérage :L’entreprise doit brosser toutes les galeries apparentes creusées par les insectes afin d’éliminer la vermoulure. Elle doit ensuite, dépoussiérer la surface de tous les bois afin de faciliter la pénétration du produit vers les zones à protéger.

LA PHASE DE TRAITEMENT

Le principe de cette étape consiste à utiliser un produit biocide pour arrêter le développement des larves et empêcher de nouvelles pontes sur les bois.

Pour ce faire, plusieurs approches sont possibles :

  • injection et double application de surface de produitsliquides,
  • double application de surface de produits gels (spécifications particulières)

Dans les deux cas, l'ensemble des bois en contact avec les maçonneries est injecté.